Mes derniers avis


mercredi 17 août 2016

Une arme dans la tête

Auteur : Claire Mazard
Editions : Flammarion
Genre : Contemporaine
Sortie : 2014
Pages : 151









Mon avis en bref :

Un livre très touchant qui aborde le thème des enfants-soldats, sujet encore et toujours d'actualité...






Quatrième de couverture

Dans mon dossier: adolescent en difficulté. Passé douloureux. Cela m'a permis d'aller à l'école. Dans le dossier confidentiel, il est écrit: top secret. Personne ne doit savoir la vérité. C'est très bien ainsi.




Mon avis

Apollinaire est une jeune garçon au passé très douloureux, de ceux qui vous marquent au plus profond de votre âme et qui vous poursuivent toute votre vie.

C'était un jeune africain qui aimait passer du temps avec son meilleur ami Wamba, à jouer à la guerre avec des armes en bois après avoir regardé des films avec Schwarzenegger, comme beaucoup d'enfants de son âge. Mais un jour en jouant dans la jungle, un vrai soldat leur propose de l'accompagner pour devenir des "libérateurs pour leur pays". Ce jour-là deviendra finalement leur dernier jour en tant qu'enfant et leur dernier jour au côté de leur famille. Ils ne seront finalement jamais rendus à leurs parents, et seront quotidiennement drogués, afin de ne pas se rendre compte qu'ils sont devenus des enfants-soldats : le soldat Conan, et le soldat Cobra. Jusqu'au jour où un accident va se produire qui va donner le courage à Apollinaire de changer de vie...

C'est un petit livre que j'ai vraiment beaucoup aimé, malgré le contexte spécial et assez douloureux bien sûr, car je trouve qu'on ne parle pas tellement assez des enfants-soldats, et pourtant c'est une pratique courante malheureusement.

On va suivre l'histoire à travers le point de vue d'Apollinaire, qui va nous raconter ce qu'il a vécu dans le passé, et qui l'a tant traumatisé, et nous allons également le suivre dans sa nouvelle vie d'aujourd'hui, bien différente mais avec son passé qui le hante encore énormément.

Je trouve que l'auteur a vraiment réussi à trouver les mots justes pour nous donner l'impression d'écouter l'histoire racontée par Apollinaire lui-même, ce que j'ai beaucoup aimé. Tout est écrit et dit simplement, mais cela suffit pour nous remplir d'émotions diverses tout au long du livre. Il y a des moments horribles, et d'autres magnifiques qui redonnent espoir à Apollinaire et qui nous font chaud au coeur, notamment grâce à certaines rencontres que le jeune garçon va faire.

Il y a également beaucoup de réflexion et de poésie durant ce livre, car certaines phrases philosophiques vont aider Apollinaire à y voir plus clair dans tout ce qui se passe dans sa tête et à comprendre la culpabilité qu'il ressent après ce qu'il a fait dans le passé. 

C'est un livre qui se lit très vite, et qui vaut vraiment la peine d'être lu selon moi, le sujet est intéressant, actuel, abordé d'une manière juste, on n'en dit ni trop, ni trop peu, juste ce qu'il faut pour éveiller la conscience des gens sur ce sujet, même si bien sûr, on ne pourra pas changer les événements du jour au lendemain. Je vous le conseille sans hésiter.

D'autres avis sur

mercredi 10 août 2016

Edwenn, Le monde des Faës

Auteur : Charline Rose
Editions : France Loisirs (Nouvelles Plumes)
Genre : Fantasy
Sortie : 2016
Pages : 550








Mon avis en bref :
Un univers de fantasy que j'ai vraiment adoré, et une héroïne très agréable à suivre dans ses péripéties, malgré un petit manque d'action.







Quatrième de couverture

Depuis d'ancestrales querelles, les humains et les Faës vivent séparés par une frontière invisible, le Voile. Intrépide et courageuse, la jeune Edwenn ne supporte pas la vie à laquelle sa société condamne les femmes, et rêve dans sa quête d'aventures, de pouvoir explorer cet autre monde mystérieux.
Mêlée à son insu au conflit qui oppose le prince Faë Kadvael au Seigner des Chimères, la voilà projetée sur les terres des Faës. Mais il ne fait pas bon être humaine dans cet univers peuplé d'êtres magiques.
Menacée par les Chimères qui réclament justice, Edwenn doit lutter pour sa survie. Elle rencontre Jezekael, prince des Faës et frère de Kadvael, et tombe sous le charme de cet homme lumineux et bienveillant. Mais entre humains et Faës, l'amour est le plus grand des interdits...



Mon avis

Tout d'abord un très grand merci à France Loisirs pour m'avoir permis de découvrir ce livre en avant-première, d'autant plus que l'univers m'intriguait énormément !

J'ai passé vraiment un super moment en compagnie de ce livre, avec un univers extrêmement riche comme on l'apprécie souvent en fantasy. Comme vous l'aurez compris avec le titre, dans cette histoire on va découvrir le monde des Faës, qui est séparé par un voile du monde des humains car ceux-ci se font la guerre depuis de nombreuses années, et aucun ne devrait aller sur le territoire de l'autre. Mais c'était sans compter sur Edwenn qui va sauver la vie du prince des Faës Kadvael, attisant sur elle les foudres des chimères, qui sont en pleine guerre avec les faës. Kadvael n'aura donc d'autres choix que de l'emmener en faërie chez son frère pour la protéger.

J'ai vraiment adoré la mythologie que l'on découvre tout au long de ce livre, puisqu'on y rencontre énormément de créatures fantastiques, comme bien sûr les faës et les chimères, mais également des elfes, des fées, des dryades, des nains, des naïades, des créatures qui se transforment en animaux, etc...

J'ai beaucoup apprécié les différents personnages que l'on rencontre, et ils sont nombreux ! Edwenn est une jeune fille qu'on apprécie suivre tout au long de ses péripéties dans le monde des faës, car en tant qu'humaine, elle sera bien évidemment très mal vue, mais elle n'en gardera pas pour autant sa langue dans sa poche, c'est une dure à cuire, une fille qui est bien décidée à vivre sa vie comme elle l'entend, ce qui est vraiment appréciable.

J'ai aimé aussi bien évidemment les deux princes faës que l'on suit, surtout Jezekael, qui va accepter d'accueillir Edwenn à l'intérieur de son royaume la traitant comme semblable à lui, et les liens qui se nouent entre les deux personnages m'a beaucoup plu. Il y également des amis qui feront partie de l'histoire et qui seront d'une grande aide pour Edwenn.

Le grand sujet du livre, c'est bien évidemment les différentes guerres qui opposent les faës et les humains, mais surtout les faës et les chimères. Si les choses étaient plutôt tranquilles jusqu'à présent, une grande guerre se prépare et tout le monde doit se préparer à ce que rien ne soit pareil qu'avant, d'autant plus avec l'arrivée d'une humaine dans leurs terres.

Même si j'ai adoré l'univers et l'histoire, je dois tout de même avouer que j'ai peut-être un peu moins aimé l'histoire que ce que je n'aurais pensé au départ (mais il faut dire que je me voyais déjà presque avoir un coup de coeur). J'aurais aimé plus d'action, tandis que là on se contente un peu de suivre Edwenn dans sa vie au royaume, même si certains passages lors des attaques des chimères sont très intéressantes, mais par moment on souhaiterait que les choses bougent un peu plus. Je m'attendais aussi à un grand voyage de la part d'Edwenn alors qu'on la suit plutôt dans les endroits qu'elle visite. Mais j'ai par contre adoré voir sa transformation car, se sentant en danger, elle voudra évidemment apprendre à se défendre, et on découvre qu'elle a vraiment un grand potentiel.

Il me tarde de lire la suite, car j'espère qu'il y en aura une, c'est obligé vu la fin que l'auteur nous a écrit, et j'ai hâte de retrouver Edwenn.

Vous pourrez retrouver ce livre dans les boutiques France Loisirs, et si comme moi, vous n'en avez pas, il sera disponible dans le prochain catalogue des éditions FL :)


lundi 8 août 2016

Les filles au chocolat, tome 5 : Coeur Vanille

Auteur : Cathy Cassidy
Editions : Nathan
Genre : Jeunesse
Sortie : 2014
Pages : 289








Mon avis en bref :

Un tome assez intéressant qui nous permet de voir le changement de vie d'Honey, la plus détestable des soeurs Tanberry, que j'ai finalement bien aimé.







Quatrième de couverture

Honey, 15 ans, est l'aînée des soeurs Tanberry. Elle accepte mal le divorce de ses parents et ne supporte pas le nouveau compagnon de sa mère. Elle décide de rejoindre son père en Australie. Lui aussi a une nouvelle vie. Le lycée que fréquente Honey est strict et des photos compromettantes apparaissent sur sa page personnelle du réseau social Spiderweb.




Mon avis

Comme beaucoup d'entre vous je pense, j'ai détesté Honey dès le premier tome de la saga, et ça a été encore pire à chaque tome, pour atteindre l'apothéose dans le tome 4 sur Coco. Autant vous dire que j'appréhendais beaucoup la lecture de ce 5ème tome concernant ce personnage, même si je me doutais bien qu'on aurait enfin droit à l'évolution d'Honey et à une fille plus mature, j'avais peur que ça ne passe pas... Mais l'auteur a très bien su mener ce tome pour nous aider à oublier la précédente Honey, et nous faire apprécier la nouvelle.

Honey ne s'entendait plus du tout dans sa famille avec ses soeurs et le copain de sa mère. Elle décide donc de faire une grande pause dans sa vie et de partir vivre chez son père, en Australie, afin de tout recommencer à zéro. Nouveaux amis, nouvelle école, nouvelle famille. Et l'Australie a tout pour plaire à Honey ! Un lieu paradisiaque, au bord de l'océan, la maison de son papa est paradisiaque, avec sa propre piscine, des beaux garçons à l'horizon. Honey est bien décidé à se tenir tranquille, et même dans sa nouvelle école ou il n'y aura que des filles, et ou elle devra porter un uniforme !

Bien sûr, par moment on retrouve un peu le personnage détestable que l'on connaissait, car Honey aura encore parfois des pensées comme autrefois, on ne change pas non plus du jour au lendemain. Mais j'ai trouvé que l'auteur avait très bien réussi à nous donner l'envie de découvrir ce tome qui la concerne, et de lui laisser une chance, alors que plus rien ne nous donnait spécialement envie de croire en elle.

Mais comme on le dit si bien, c'est lorsque l'on s'éloigne des choses qui faisaient partie de notre quotidien, que l'on se rend compte à quel point tout cela comptait pour nous. Et c'est ce qui va arriver à Honey, puisqu'elle va très vite se rendre compte que sa maman et ses soeurs vont énormément lui manque (même Cherry qu'elle déteste), et aussi, que la vie en Australie avec son papa ne sera pas aussi belle qu'elle ne l'espérait, puisque celui-ci travaille énormément (il faut bien travailler pour se payer une villa aussi luxueuse etc..), et qu'il cache de nombreux secrets dont elle ne s'attendait pas du tout. Et j'avoue que moi non plus, ce qui a amené d'étonnantes surprises à l'histoire pour mon plus grand plaisir ! Les personnages secondaires que l'on va découvrir sont également intéressants à suivre, et j'ai beaucoup aimé les nouveaux amis de Honey, et toute l'histoire qui va les concerner.

C'est encore une fois un tome très sympathique à lire, surtout durant cette période d'été, une petite douceur d'autant plus que cette fois-ci, le cadre change un peu avec les plages d'Australie qui nous laissent rêveurs.

Il me tarde de lire le tome 6 de la saga, même si je me rends compte que j'arrive finalement bientôt au bout de celle-ci et que tous les personnages vont me manquer...


D'autres avis sur

jeudi 28 juillet 2016

Cet été-là

Auteur : Sarah Ockler
Editions : Nathan
Genre : Jeunesse, contemporaine
Sortie : 2016
Pages : 330








Mon avis en bref :

Une grosse déception pour cette lecture, je m'attendais à passer un agréable moment et malheureusement je me suis totalement ennuyée...







Quatrième de couverture

D'après Frankie, la meilleure amie d'Anna, rien ne vaut les plages de Californie pour tomber amoureuse. Et si elles rencontrent au moins un garçon par jour, Anna a toutes les chances d'en trouver un qui lui plaise. En théorie... Dans la réalité, Anna n'a aucune envie de passer l'été à flirter en bikini. Parce qu'elle a déjà vécu une première, et secrète histoire d'amour, avec le grand frère de Frankie, un an plus tôt, juste avant qu'il ne meurt brutalement, laissant Frankie et Anna anéanties derrière lui...



Mon avis

Avec les beaux jours et la chaleur, j'ai eu envie de sortir de ma PàL un livre spécialement fait pour l'été, à lire sur une chaise longue, dans l'espoir de passer un bon moment sans prise de tête... Malheureusement pour moi, ce livre était certes, léger, mais beaucoup trop à mon goût. Tellement léger que je dirais même insipide, le genre de lecture que vous lisez tout en sachant pertinemment que deux jours plus tard vous ne vous en souviendrez plus.

J'avais déjà lu "#Scandale", de Sarah Ockler, et je n'avais pas vraiment aimé non plus, donc je commence à me dire qu'avec cet auteur et moi, ça fait deux (à confirmer avec "Le pacte des coeurs brisés", mais j'ai peur...).

"Cet été-là", c'est l'histoire de deux jeunes meilleures amies , Frankie et Anna, qui vont vivre un deuil particulier, lorsque le frère de Frankie va soudainement décéder dans un accident. Quelques temps plus tard, durant l'été alors que les deux filles partent ensemble en vacances avec leurs parents, Frankie aura l'idée de rencontrer plusieurs garçons différents pour elle et Anna. Mais ce qu'Anna ignore, c'est que Frankie a tout sauf envie de se trouver un petit copain, car elle garde encore en tête son histoire d'amour secrète avec le frère de Frankie.

Au début de cette lecture, je m'attendais à avoir une histoire certes jeunesse, mais avec des thèmes importants, et à trouver de l'émotion dans ce livre, mais ça n'a pas été le cas. J'ai trouvé que l'auteur restait très en retrait des sujets abordés, on en parle mais de loin, et je n'ai absolument ressenti aucune émotion malgré ce tragique accident et la réaction d'Anna et Frankie qui viennent de perdre un frère pour l'une, et un amoureux pour l'autre.

J'avoue que le fait de ne pas du tout avoir accroché aux personnages n'aura pas aidé, je n'ai pas réussi à m'attacher à elles ni au début, ni à la fin, et je suis donc restée très en retrait de leur histoire.

De plus, j'ai trouvé qu'il y avait beaucoup de passages qui ne me paraissaient pas crédibles du tout, comme le fait que les filles font pratiquement tout ce qu'elles veulent durant les vacances, alors qu'elles sont jeunes et qu'elles sont sensées être avec leurs parents, mais elles arrivent à sortir tard le soir, à participer à des fêtes, sans que leurs parents ne se rendent compte de quoi que ce soit, ce que j'ai trouvé un peu gros.

Pour moi, ce livre aurait pu être une réussite car l'auteur a l'idée d'aborder des thèmes que tout adolescent doit gérer un jour ou l'autre, comme l'amour, l'amitié, et également des thèmes plus tragiques, mais je trouve qu'elle n'a pas su amener l'émotion qu'il aurait fallu, ni à intéresser vraiment le lecteur (bien que je ne sois pas non plus forcément le public visé mais je reste tout de même très facilement touchée par les livres destinés à un public plus jeune).


D'autres avis sur
 Logo Livraddict

mercredi 27 juillet 2016

Rosemary Beach, tome 7 : Take a chance

Auteur : Abbi Glines
Editions : France Loisirs (Piment)
Genre : Romance
Sortie : 2015
Pages : 331









Mon avis en bref :

Une petite romance sympa, mais je n'ai malheureusement pas été transportée par l'histoire..







Quatrième de couverture

Lorsque son père, célèbre rock star, part en tournée, Harlow doit aller vivre chez sa diabolique demi-soeur Nan à Rosemary Beach. Elle y retrouve le beau Grant, qui jusque-là ne réussit guère à résister aux dangereux attraits de Nan. Mais Harlow va tout bouleverser. Aucune fille ne lui a jamais fait un tel effet. Alors qu'elle ne veut rien entendre d'un type qui fréquente sa demi-soeur, Grant est déterminé à tenter le tout pour le tout pour conquérir Harlow.



Mon avis

Tout d'abord un grand merci aux éditions France Loisirs pour m'avoir permis de découvrir ce livre, tiré d'une saga qui fait plutôt pas mal parler d'elle depuis quelque temps, pour ma part je n'avais pas encore lu les précédents livres, mais ils peuvent tout à fait se lire indépendamment en tout cas pour ceux qui concernent des personnages différents.

Cette lecture était bien choisie pour ce début d'été, car d'une fois que l'on a ouvert le livre, il est difficile de ne pas avoir envie de continuer à tourner les pages pour en savoir plus, et on se laisse comme bien souvent avoir par l'histoire d'amour entre les personnages, ici Harlow et Grant.

Harlow doit aller vivre quelque temps dans la maison que son père, célèbre star de Rock, a acheté et mis à disposition pour ses deux filles, elle et Nan. Harlow et Nan sont complètement à l'opposé l'une de l'autre au niveau de leur caractère et de leur façon de mener leur vie, à tel point qu'elles se détestent et n'arrive même pas à supporter de se croiser dans un couloir. Et puis, il y a Grant le garçon avec qui Nan couche de temps en temps, sans que les deux n'éprouvent quoi que ce soit l'un pour l'autre, car en secret, Grant est plus attiré par Harlow. Mais il a peur de vivre quelque chose de sérieux et de se retrouver un jour à perdre la personne qu'il aime...

Comme je l'ai dit, c'est une histoire qui se lit vraiment très rapidement, mais malgré tout je n'ai pas plus été transportée que cela. J'aurais aimé avoir une romance un peu différente de celles que j'ai l'habitude de lire, et malheureusement, ici on se retrouve avec presque trop de clichés pour moi, ce qui m'aura valu de lever assez souvent les yeux au ciel. Une romance qui parait impossible au début, et après quelques pages déjà ils sont ensemble. Puis l'un des deux personnages va regretter, ou hésiter, et il y aura comme toujours le petit moment pour faire "trembler" le lecteur en se demandant si les héros vont finir ensemble ou pas, tout en sachant très bien que oui, tout se finira bien...

Bref, rien de transcendant, mais j'ai apprécié tout de même cette romance, une lecture sans prise de tête, avec des personnages agréable à suivre. Ce que j'ai le moins aimé, c'est toute l'histoire en dehors de cette fameuse romance. Harlow va devoir partir à la recherche de son père, car celui-ci est soudainement aux abonnés absents, et bien sûr elle va s'inquiéter car celui-ci ne s'est jamais vraiment remis de la mort de sa femme...

Cette partie de l'histoire m'a totalement laissée de marbre malheureusement, et les secrets que l'on va découvrir sur la mère d'Harlow et Nan, sur certaines choses que le papa cachait depuis longtemps, ne m'ont fait ni chaud ni froid, au contraire j'ai trouvé ces passages ennuyant, malgré le fait que le sujet d'aimer quelqu'un et de devoir soudainement vivre sans cette personne est assez intéressant.

Je pense tout de même lire la suite, car j'avoue que je suis bien curieuse de savoir ce que l'histoire va réserver à Harlow et Grant.


D'autres avis sur

samedi 23 juillet 2016

En terre étrangère

Auteur : Robert Heinlein
Editions : Le livre de poche
Genre : Science-Fiction
Sortie : 2016
Pages : 768







Mon avis en bref :

Un livre plutôt particulier que j'ai bien aimé, mêlant plusieurs thème de la société actuelle à travers l'histoire d'un survivant de Mars qui découvre la Terre et ses habitants.






Quatrième de couverture

Né sur Mars, Valentin Michaël Smith est retrouvé par une expédition de secours venue de la Terre : tous les membres de l'expédition ont péri et Valentin a été recueilli et élevé par les Martiens, ces curieux êtres qui peuplent la planète rouge. Smith est ramené sur Terre mais il rencontre les pires difficultés à s'intégrer dans notre société. Son apparence est humaine mais son esprit est martien. Protégé par un écrivain célèbre et pittoresque, Jubal Harshaw, Smith réussira enfin à comprendre la place qu'il occupera sur la Terre, celle du nouveau Messie, rien de moins...




Mon avis

J'ai été très tentée par cette lecture en lisant le résumé, mais le moins que l'on puisse dire, c'est que je ne m'attendais pas à un livre abordant autant de thèmes d'actualité, un livre qui donne pas mal à réfléchir.

En terre étrangère, c'est l'histoire de Valentin, un homme né sur Mars, il en est le dernier survivant, et il va être rapatrié sur Terre. Il va donc devoir apprendre à vivre sur Terre lui qui a une âme de Marsien malgré son physique d'humain normal, et petit à petit, il va découvrir la nature humaine, avec ses côtés positifs comme négatifs, et se faire une place dans la société, une place bien plus importante qu'on ne l'aurait pensé.

Ce livre, publié en 1961 aux Etats-Unis, et en 1970 en France, a beaucoup attisé ma curiosité, car avant de le commencer, je me suis un peu renseignée et j'ai appris qu'il avait fait fureur durant ces années aux Etats-Unis, que tout le monde voulait le lire, et qu'il avait changé pas mal de choses à l'époque., notamment le regard de la société Américaine. 

Je pensais me retrouver face à une histoire de science-fiction plutôt banale, mais en fait ce livre aborde de très nombreux thème plus intéressants les uns que les autres, thèmes que l'on va découvrir en suivant Valentin dans ses nombreuses péripéties.

On parlera d'argent, puisque Valentin est sensé posséder la planète Mars et donc être très riche, et certains voudront bien sûr, tenter d'abuser de son innocence et de son manque de connaissance pour lui faire signer un papier pour le déposséder de ses biens. On y parlera également de politique car en plaine campagne présidentielle certains sont prêts à utiliser Valentin pour gagner en popularité.

Et puis on parlera aussi d'amour et de sexe, car Valentin n'avait jamais vu de femme auparavant et que c'est une femme qui va devenir son premier soutien. Et qui va également lui faire découvrir certaines choses de la vie comme les premiers baisers, les premiers émois sexuels, etc...

Et enfin un autre grand thème de ce livre est la religion, puisque Valentin va réussir à créer une sorte de nouvelle religion dont il en sera un peu le Dieu.

J'ai beaucoup apprécié ce livre un peu particulier, en tout cas ce n'est pas dans mes lectures habituelles mais j'ai été heureuse de découvrir ce livre et cet auteur dont je connaissais peu de choses (j'avais lu et adoré il y a longtemps "L'enfant tombé des étoiles"). C'est un livre assez long, mais il se lit plutôt rapidement, même si j'ai trouvé certains passages quand même plutôt lents, avec énormément de descriptions pour de petites choses ou de petits actes, et j'avais l'impression que les personnages n'avançaient pas toujours dans l'histoire. Mais ça n'empêche que ce livre nous donne à réfléchir sur pas mal de choses qui font partie de notre société.  Je pense me pencher sur d'autres livres de l'auteur pour le coup.


D'autres avis sur

vendredi 22 juillet 2016

Phobos : Origines

Auteur : Victor Dixen
Editions : Robert Laffont (Collection R)
Genre : Science-fiction, Jeunesse/YA
Sortie : juin 2016
Pages : 300








Mon avis en bref :

Un très bon tome compagnon qui nous permet d'en savoir plus sur les 6 garçons de la mission Phobos, à lire pour tous ceux qui aiment cette saga !






Quatrième de couverture

Ils incarnent l'avenir de l'Humanité.

Six garçons doivent être sélectionnés pour le programme Genesis, l'émission de speed-dating la plus folle de l'Histoire, destinée à fonder la première colonie humaine sur Mars.
Les élus seront choisis parmi des millions d.e candidats pour leurs compétences, leur courage et, bien sûr, leur potentiel de séduction

Ils dissimulent un lourd passé.

Le courage suffit-il pour partir en aller simple vers un monde inconnu ?
La peur, la culpabilité ou la folie ne sont-elles pas plus puissantes encore ?
Le programme Genesis a-t-il dit toute la vérité aux spectateurs sur les "héros de l'espace"?

Ils doivent faire le choix de leur vie, avant qu'il ne soit trop tard.



Mon avis

J'avais adoré le 1er tome de Phobos, et été un peu déçue par le 2ème. Il me tardait donc de lire ce tome compagnon dans l'espoir de retrouver mon amour pour cette saga, et je n'ai pas été dé que puisque j'ai vraiment adoré lire les Origines de Phobos !

Dans ce tome, nous suivons les six prétendants garçons de Phobos grâce à  six nouvelles concernant chacune de leur vie avant Phobos, comment est-ce qu'ils ont pris la décision (eux-mêmes ou avec leur famille) de s'inscrire au casting, comment se passe le casting justement pour être retenu parmi des millions de personnes, et surtout leur premier contact avec Serena McBee, ce que j'ai beaucoup aimé car on se rend compte de son emprise sur ces personnages et de sa manipulation dès le tout début.

Mozart, Tao, Samson, Alexeï, Kenji, Marcus... Tous ont une vie particulière, très différente les unes des autres, mais avec de grandes difficultés à surmonter, ce qui va les aider à prendre la décision de changer totalement de vie et d'essayer d'intégrer le programme Phobos pour aller vivre sur Mars définitivement. Ils n'ont plus rien à perdre pour la plupart.

J'ai vraiment adoré toutes les six nouvelles, mais j'ai une préférence pour l'histoire de Mozart, celui qui vivait au travers d'un gang à revendre de la drogue pour eux. Celle de Tao, et d'un amour perdu. Et celle de Kenji, l'enfant du Cosmos. Trois histoires qui m'ont vraiment chamboulée, je les ai trouvées très difficiles, émouvantes, et qui donnent envie d'en savoir plus sur la vie de ces trois participants.

Ces nouvelles se lisent vraiment très très rapidement, on apprécie découvrir un peu plus la vie de ces six garçons, comment on les a préparés à aller sur Mars, on se rend compte que les choses ne se sont pas faites en un mois et c'est aussi ce que j'ai apprécié.

J'espère que l'auteur sortira un autre tome compagnon mais cette fois sur les six prétendantes, car j'ai bien envie aussi d'en apprendre plus sur les six filles. Et je pense que ma lecture du 3ème tome de Phobos n'en sera que mieux après avoir appris autant de nouvelles choses sur ces différents personnages.



D'autres avis sur
Logo Livraddict