Mes derniers avis


samedi 18 février 2017

Mille baisers pour un garçon

Auteur : Tillie Cole
Editions : Hachette 
Genre : Jeunesse/YA, Romance
Sortie : 2016
Pages : 288









Mon avis en bref :
Une très belle histoire d'amour, d'amitié, de courage et de leçon de vie !







Quatrième de couverture

Poppy et Rune sont amoureux depuis qu'ils ont cinq ans. Un jour, la grand-mère de Poppy lui offre un bocal de mille coeurs en papier où noter ses meilleurs baisers. Poppy et Rune décident alors de s'embrasser mille fois, et plus encore. Cependant, avant que le bocal ne soit rempli, la famille de Rune déménage à l'autre bout de la Terre, et, sans explication, Poppy coupe subitement les ponts avec le garçon qu'elle aime plus que tout. C'est seulement à son retour, deux ans plus tard, que Rune apprend la raison du long silence de Poppy : elle a un cancer et ne voulait pas que Rune souffre inutilement en apprenant la nouvelle. Mais Rune, toujours amoureux, s'est juré de rendre Poppy heureuse, même s'il ne leur reste plus que quelques mois à vivre ensemble. Et de lui donner, juste avant sa mort, son millième baiser...




Mon avis

J'ai choisi ce livre un peu au hasard dans ma PàL, ayant l'envie de lire une petite romance sans prise de tête, et comme souvent lorsque je n'attends rien de particulier d'un livre, je suis surprise... J'ai tout simplement adoré cette lecture du début à la fin !

Dans cette histoire, nous suivons Poppy et Rune depuis qu'ils sont enfants. Ils vivent dans une maison à côté l'une de l'autre, et deviennent très vite amis, puis amoureux. Lorsque la grand-mère de Poppy décède, elle lui offre un bocal qu'elle possédait elle-même, et dans lequel se trouvait mille papiers pour chacun des mille baisers qui l'ont le plus touchée dans sa vie. Poppy décidera de faire la même chose, avec Rune bien sûr, jusqu'au jour où Rune va devoir retourner dans son pays d'origine pour le travail de son père, et que Poppy apprend, plus tard, qu'elle est malade...

Avec la couverture de ce livre et le titre, on pourrait s'attendre un peu à une romance pour adolescents typique, un peu niaise, comme on en voit beaucoup. C'est ce que j'ai pensé au départ, je l'avoue, mais la surprise n'en a été que plus belle au final, puisque ce livre est loin d'être comme les autres, et vraiment loin d'être niais selon moi.

Dès les premières pages, j'ai adoré Poppy, une jeune fille qui apprécie les petites choses simples de la vie, comme le lever ou le coucher du soleil, les fleurs, elle passe d'ailleurs beaucoup de temps à la cerisaie à côté de sa maison. Je me suis pas mal retrouvée à travers cette fille. J'avoue que j'aurais adoré avoir une cerisaie a côté de chez moi, car comme Poppy, je trouve qu'il n'y a rien de mieux que de pouvoir apprécier chaque jours le calme et la beauté de la nature qui nous entoure. Et puis, j'ai encore plus aimé Rune, un garçon vraiment adorable, un peu plus perturbé que Poppy, car il a beaucoup de colère en lui, mais c'est aussi ce qui fait que l'on ne peut que s'attacher à lui, et à tout ce qu'il va faire pour rendre heureuse la personne qu'il aime le plus au monde.

L'écriture de l'auteur était vraiment parfaite à mon goût, je suis rentrée dans l'histoire dès les premières pages, et j'étais tellement à fond dans ma lecture, que j'en avais très souvent les larmes qui coulaient sans même m'en rendre compte, car il faut le dire, il y a pas mal de passages très touchants (forcément vu le thème), et d'autres passages ou j'avais les larmes aux yeux de joie, ou de soulagement, ou encore de colère. 

Ce livre m'a vraiment fait passer par tout un panel d'émotions. Et je trouve qu'il nous amène aussi une magnifique leçon de vie sur le fait de devoir s'arrêter parfois, pour apprécier simplement le monde qui nous entoure, notre vie malgré ses hauts et ses bas, de voir le côté positif des choses, etc... Pour ma part, tout ce côté de l'histoire m'a beaucoup touché.

La seule chose que je regrette, et qui fait peut-être que ce livre n'est pas un coup de coeur, c'est le comportement de Poppy durant une bonne moitié du livre. Alors certes, je comprends tout à fait qu'elle décide de s'éloigner de Rune pour ne pas le faire souffrir. Encore que, je pense qu'elle aurait pu le faire différemment plutôt que de ne plus lui donner de nouvelles du jour au lendemain..! Mais ce qui m'a le plus déçue, c'est qu'elle arrive presque à en vouloir à Rune d'être en colère contre elle, et parfois dans sa façon de penser, on aurait vraiment dit qu'elle ne se rendait pas compte du mal qu'elle lui avait fait, et que c'était elle qui était responsable, elle lui met presque la faute dessus le pauvre...

Mais à part cette petite déception, j'ai vraiment adoré ma lecture, et je vous recommande sans hésiter de découvrir cette histoire, en plus les pages se tournent vraiment super vite, il n'en fait que 288, et j'avais l'impression qu'il en faisait à peine 100 tant on a vite envie d'en savoir plus, et tant on apprécie vivre cette belle histoire aux côtés de Poppy et Rune. 


D'autres avis sur
 Logo Livraddict

lundi 13 février 2017

Le Joyau, tome 3 : La clé noire

Auteur : Amy Ewing
Editions : Robert Laffont (Collection R)
Genre : Jeunesse/YA, Science-fiction
Sortie : 2016 
Pages : 386









Mon avis en bref :
Un très bon dernier tome qui termine cette saga exactement comme je l'attendais !







Quatrième de couverture

L'avenir se bâtit sur les ruines du passé.
Cela fait trop longtemps que Violet et les habitants des anneaux extérieurs de la Cité solitaire sont soumis au moindre caprice de la noblesse du Joyau. La société secrète connue sous le nom de la Clé Noire s'apprête à lancer l'offensive pour renverser ces dirigeants cruels et corrompus. 
Violet a conscience du rôle crucial qu'elle doit jouer dans cette révolte, mais c'est une raison encore plus personnelle qui la pousse à s'engager corps et âme pour la cause.





Mon avis

J'avais vraiment beaucoup aimé le 1er et 2ème tome de cette trilogie, qui fait penser à "La Sélection", de Kiera Cass, mais ici l'auteur nous offre une histoire mettant en avant plutôt le côté science-fiction que le côté romance, ce que j'apprécie beaucoup. Et ce 3ème tome ne fait pas exception, puisque l'on va avoir droit à une véritable guerre entre les habitants extérieurs à la cité, et les nobles qui se servent d'eux. 

Et bien sûr, Violet va être le porte-parole de cette fameuse rébellion, elle va réussir à motiver plusieurs autres jeunes filles choisies comme mères porteuses, en leur montrant que s'ils s'y mettent tous ensemble, ils peuvent vaincre le Joyau, et obtenir leur liberté. Son courage sera encore plus mis en avant lorsqu'elle découvrira que sa soeur a été choisie en tant que mère porteuse, et elle tentera le tout pour le tout pour la sauver, elle et les autres personnes qu'elle aime et qui seront en danger dans ce tome.

J'ai vraiment beaucoup aimé la conclusion de cette saga. J'avais lu le tome 2 il y a pas mal de temps donc j'avais un peu peur d'avoir oublié trop d'événements importants, mais au final je me suis très facilement replongée dans toute l'histoire et grâce aux rappels de l'auteur, je ne me suis pas sentie perdue du tout.

Dès les premières pages, l'action est de mise, puisque l'on va très vite découvrir le plan de Violet pour remporter cette bataille, et du coup, les pages se tournent vraiment très rapidement tant on est impatients de voir comment les choses vont se dérouler, parce que évidemment, il y aura pas mal de choses inattendues dans le plan de Violet, comme par exemple des ennemis devenus alliés, et vice-versa...

J'ai encore une fois apprécié le courage de Violet, même si parfois ses choix sont un peu irréfléchis, mais comment lui en vouloir vu la situation dans laquelle elle se trouve ? En tout cas, ça restera un personnage que j'ai adoré suivre du début à la fin.

L'auteur ne nous ménage pas du tout, et il y a pas mal de situations ou j'ai beaucoup stressé dans l'attente de découvrir comment tout allait bien pouvoir se terminer, en bien ou en mal, et pour qui ?

Ce tome nous apporte vraiment toutes les réponses que l'on attendait, l'intrigue est bien ficelée du début à la fin, et on ne se retrouve pas avec des passages inutiles et une saga qui se conclue sur les quelques dernières pages. Bien au contraire, ici dès le début, chaque événement aura son importance dans la conclusion de ce tome, ce qui est très appréciable, et j'ai beaucoup aimé les choix de l'auteur sur la fin en elle-même.


D'autres avis sur


jeudi 9 février 2017

Marquer les ombres

Auteur : Veronica Roth
Editions : Nathan
Genre : Jeunesse/YA, Science-Fiction
Sortie : 2017
Pages : 471








Mon avis en bref :
Un livre que j'ai apprécié dès les premières pages, notamment grâce à son univers particuliers et aux différents personnages. 






Quatrième de couverture

Dans une galaxie dominée par une fédération de neuf planètes, certains êtres possèdent un "don", un pouvoir unique. Akos, de la pacifique nation de Thuvhé, et Cyra, soeur du tyran qui gouverne les Shotet, sont de ceux-là. Mais leurs dons les rendent, eux plus que tout autre, à la fois puissants et vulnérables.
Tout dans leurs origines les oppose. Les obstacles entre leurs peuples, entre leurs familles sont dangereux et insurmontables. Pourtant, pour survivre, ils doivent s'aider - ou décider de se détruire.



Mon avis

Comme vous le savez peut-être, Divergente est une saga que j'avais adoré dans l'ensemble, malgré un tome 2 un peu décevant. Il me tardait donc énormément de découvrir un nouveau livre de l'auteur, et je dois dire que celui-ci a été à la hauteur de mes attentes, puisque j'ai passé un très bon moment.

Dans cette histoire, nous suivons plusieurs personnages différents, dont deux en particulier grâce à des chapitres alternés selon leur point de vue. Il y a tout d'abord Akos, qui vient de la planète Thuvhé, avec son frère et sa soeur. Akos possède un don très précieux, ce qui va malheureusement le conduire à se faire kidnapper (avec son frère) par le nouveau gouverneur des Shotet qui voudra se servir de lui et de son don. De l'autre côté, nous suivons Cyra, la soeur du nouveau gouverneur des Shotet, qui va tout faire pour tenter de résister à la tyrannie de son frère, mais les choses ne sont pas faciles car son pouvoir bien que très utile, peut s'avérer très négatif pour elle également...

J'ai vraiment adoré tous les personnages que l'on suit, mais encore plus les deux héros, Akos et Cyra, qui sont voués à être ennemis mais qui feront preuve d'une énorme force de caractère pour s'unir contre les véritables ennemis, et pas ceux qu'on leurs a appris à haïr durant leur enfance. Petit à petit on va suivre l'évolution de ces deux personnages, qui paraissent un peu faibles au début, mais on sent vraiment qu'ils ne vont pas se laisser faire et que la moindre petit chose peut les mener à se rebeller et à combattre leurs ennemis.

J'ai adoré également le fait que certains possèdent un don, il y en a vraiment de toutes sortes, dont le plus puissant et sans doute le plus convoité, est celui de voir l'avenir des gens, comme la mère de Akos qui est une oracle.

Les pages de ce livre se tournent vraiment rapidement, les chapitres sont courts et on a vite envie de savoir ce qu'il va arriver à Akos et Cyra, selon leurs chapitres respectifs. Certes, il y a quelques longueurs à certains moment du livre, donc pour ma part ce n'était pas non plus un livre impossible à lâcher, mais c'était toujours avec plaisir que je retournais à ma lecture, car elle ne manque pas d'action du début à la fin !

D'autres avis sur
Logo Livraddict

mercredi 8 février 2017

L'appel des étoiles

Auteur : Ken Follett
Editions : Robert Laffont (Collection R Jeunesse)
Genre : Jeunesse, Fantastique
Sortie : 2016
Pages : 120









Mon avis en bref :
Une très chouette histoire pour les enfants dans un univers spatial qui m'a vraiment beaucoup plu !






Quatrième de couverture

Les jumeaux Price en ont assez de devoir s'occuper de leur petit cousin enquiquinant. L'été promet d'être long. Mais un oncle sorti de nulle part leur propose bientôt des vacances inoubliables à l'autre bout de la galaxie...




Mon avis

Ken Follett est un auteur que je connaissais de nom, notamment pour sa saga des Piliers de la terre, mais je ne l'avais encore jamais lu. C'est désormais chose faite avec ce petit livre jeunesse, avec lequel j'ai passé un très chouette moment.

Dans ce livre, nous suivons l'histoire de Ricky et Helen, deux jumeaux, qui vont passer les vacances avec leur cousin Bouly, qu'ils n'apprécient pas particulièrement. Ils ne se réjouissent pas trop de ces vacances, jusqu'à ce qu'un oncle qu'ils ne connaissaient pas du tout, propose à leur mère de les amener chez lui pour y passer quelques jours, car il possède une ferme. Mais c'est tout autre chose d'encore plus géniale qu'une ferme et des animaux que les enfants vont découvrir!

J'ai beaucoup apprécié l'écriture de l'auteur, qui a réussi à m'embarquer en quelques phrases dans son histoire, il faut dire que j'aime vraiment beaucoup ce genre de livres qui nous parle d'espace, de téléportation, d'extraterrestres...

Le monde est un peu différent de ce que les 3 enfants pensaient, car mis à part en rêve ils ne se seraient évidemment jamais vu dans un vaisseau spatial à explorer la galaxie. Eux-même sont également plus différents qu'ils ne le pensaient, car grâce à leur oncle, ils vont découvrir que chacun d'eux possède un pouvoir spécial, comme par exemple lire les émotions des gens et comprendre à quoi ils pensent vraiment.

J'ai passé un très bon moment avec cette histoire qui plaira sans aucun doute à la jeune génération, pour ma part j'ai trouvé que tout était très chouette, mais malheureusement beaucoup trop court. J'aurais bien aimé que l'auteur en fasse un livre un peu plus long, qui s'attarde plus sur les différents conflits dans l'espace que les enfants vont aider à résoudre, et un peu plus aussi sur cet univers de temps et d'espace.

En tout cas, je l'ai trouvé parfait pour les enfants, car l'écriture est vraiment agréable, on y parle de sujets importants, tout en gardant une jolie dose d'humour et de légèreté. Il fera sans conteste rêver petits et grands, pour ma part je me serais très bien vue pouvoir me téléporter dans différents endroits et voyager dans l'espace...:)


D'autres avis sur

jeudi 26 janvier 2017

La vérité vraie

Auteur : Dan Gemeinhart
Editions : Robert Laffont (Collection R Jeunesse)
Genre : Jeunesse
Sortie : 2016
Pages : 281








Mon avis en bref :
J'ai passé un excellent moment avec ce livre, qui m'a énormément touchée du début à la fin, je le recommande totalement !







Quatrième de couverture

Mark est un enfant comme les autres. Il a un chien nommé Beau et un rêve : escalader un jour le mont Rainier.
Mais ce jour arrive plus tôt que prévu. Car Mark a une maladie. Du genre à rater une année entière de classe. Du genre dont on ne réchappe pas toujours.
Alors, Mark fugue : rien ne les empêchera, lui et son chien Beau, de gravir cette montagne. Et peu importe si c'est la dernière chose qu'il fait de sa vie.
Le voyage d'un petit garçon en quête de vérité, le premier roman magistral d'un professeur des écoles, qui touchera au coeur petits et grands.
Les enfants ont enfin leur John Green !




Mon avis

Ce livre me tentait beaucoup pour deux raisons toutes simples: un garçon accompagné d'un chien, et une montagne. Deux sujets qui ont fait que ce livre ne pouvait que me plaire, d'autant plus qu'il est fait mention de John Green, un auteur que j'apprécie beaucoup. Alors certes je pensais aimer, mais j'étais loin de me douter à quel point j'allais adorer ce livre et à quel point il allait me toucher, chose très rare pour un livre jeunesse (même si je les apprécie beaucoup).

Dans ce livre, on va suivre les aventures de Mark, un garçon qui va apprendre que son cancer est revenu. Alors il décide de partir avec son chien Beau, gravir le mont Rainier, avant qu'il ne puisse plus jamais le faire, et avec comme objectif que ce soit sa dernière aventure avant de mourir là-haut.

Le sujet est forcément touchant, mais l'auteur ne tombe pas du tout dans le morose, au contraire, je suis ressortie de ce livre plutôt positivement, même si avant d'en arriver à la fin, on va forcément passer par tout un panel d'émotions allant du rire aux larmes.

Dès que je l'ai commencé, je n'ai plus pu refermer le livre avant d'avoir lu le dernier mot de l'histoire. Les chapitres sont assez courts et il se lit tellement vite, car chaque chapitre est un peu une aventure dans le voyage de Mark, qui ne va forcément pas du tout se passer comme il l'avait prévu. Il y aura de très mauvaises surprises, mais aussi de très bonnes.

Chaque chapitre se termine par un demi chapitre qui va nous donner le point de vue de la meilleure amie de Mark, et grâce à elle on va replonger dans le passé et s'attacher encore un peu plus à ce garçon lorsque l'on apprend tout ce qu'il a du vivre lors de son premier cancer.

C'est une histoire triste et douloureuse, car on y suit l'aventure d'un garçon très en colère contre tout le monde car il ne sait pas comment gérer le retour de son cancer. Mais c'est aussi une histoire magnifique, celle d'une très forte amitié entre un chien et son jeune maître.

Cela faisait je ne sais combien de temps que je n'avais pas été autant touchée par un livre, et on peut dire que les mouchoirs n'étaient pas de trop, car j'avais bien souvent des larmes, de tristesse, de soulagement parfois, et aussi de joie par moment.

C'est un livre que je suis vraiment heureuse d'avoir dans ma bibliothèque, je pense que je le relirai, en tout cas je suis certaine qu'il restera toujours gravé dans ma mémoire...


D'autres avis sur
Logo Livraddict

mardi 24 janvier 2017

Dix petits nègres

Auteur : Agatha Christie
Editions : Le livre de poche
Genre : Policier
Sortie : 2007
Pages : 222









Mon avis en bref :
Un excellent policier que j'ai enfin découvert, et je n'ai pas du tout été déçue, j'ai eu du mal à le lâcher !







Quatrième de couverture

Dix personnes apparemment sans point commun se retrouvent sur l'île du Nègre, invités par un mystérieux M. Owen, malheureusement absent. Un couple de domestiques, récemment engagé, veille au confort des invités. Sur une table du salon, dix statuettes de nègres. Dans les chambres, une comptine racontant l'élimination minutieuse de dix petits nègres. Après le premier repas, une voix mystérieuse s'élève dans la maison, reprochant à chacun un ou plusieurs crimes. Un des convives s'étrangle et meurt, comme la première victime de la comptine. Une statuette disparaît. Et les morts se succèdent, suivant le texte à la lettre. La psychose monte. Le coupable se cache-t-il dans l'île, parmi les convives ?




Mon avis

Depuis le temps que ce livre me faisait envie, je ne sais toujours pas pourquoi j'ai attendu autant avant de le lire, alors qu'il avait vraiment tout pour me plaire (des meurtres, un huis clos, etc). Je me suis enfin décidée à le lire, grâce à Yumiko qui regardait justement l'adaptation tv du livre. Et quelle bonne idée j'ai eu, je regrette vraiment ne pas l'avoir lu plus tôt, mais mieux vaut tard que jamais.

Petit résumé très bref car je pense que la plupart d'entre vous connaissent déjà l'histoire de ce livre, depuis le temps. On va suivre l'histoire de 10 personnes qui ne se connaissent pas du tout, et qui vont se retrouver sur l'île du Nègre après avoir reçu une invitation, chacun par une de leur connaissance.

Dès les premières pages, j'étais limite surexcitée que tous les personnages soient sur l'île du Nègre, et que le premier meurtre ait lieu, on peut dire que je l'attendais avec grande impatience, et il arrive très vite dans l'histoire puisque dès le premier soir, une personne meurt alors que tous étaient réunis dans un salon pour fêter leur arrivée sur l'île.

Un disque va se mettre en route et tous les convives se verront reprocher un meurtre qu'ils auraient commis à telle ou telle date, mais tous vont nier ou se trouver des excuses. Tout au long du livre, on se demande donc si l'assassin est extérieur au groupe (peut-être la personne mystérieuse qui les a tous invités sur l'île ?), et on se demande aussi pourquoi ces différents meurtres, est-ce une vengeance contre ces personnes qui auraient tués des gens ? J'avoue que mon cerveau a tourné et retourné la situation dans tous les sens, je me suis même demandé si les personnages étaient vraiment sur l'île, s'ils étaient encore vivants, si certains n'imaginaient pas des choses ou d'autres...

C'est un livre qui se lit extrêmement vite, dès les premières pages on rentre donc dans le vif du sujet, et je n'ai pas pu refermer le livre sauf par obligation une fois ou l'autre, tant j'avais envie de savoir la suite de l'histoire, et je ressentais toujours cette excitation de voir chacun des personnages mener sa propre enquête par rapport à la comptine, aux statuettes des Nègres, aux différents meurtres. Personne ne fera plus confiance à personne, évidement. Ils vont tous se soupçonner les un les autres et moi aussi, j'ai soupçonné tout le monde !

On peut dire que l'auteur a vraiment réussi son coup, puisque malgré le fait que je me suis fait 250 scénarios dans ma tête, la fin m'a énormément surprise et j'ai refermé le livre totalement ravie de m'être complètement laissée avoir.

Il me tarde maintenant de découvrir l'adaptation et de retrouver cette ambiance que j'ai adoré !


D'autres avis sur

samedi 21 janvier 2017

Confessions d'un ami imaginaire

Auteur : Michelle Cuevas
Editions : Nathan
Genre : Jeunesse
Sortie : 2017
Pages : 196








Mon avis en bref :
Un joli livre pour les enfants qui aborde quelques thèmes importants comme avoir envie d'avoir l'attention des autres, l'amitié, etc...






Quatrième de couverture

Jacques Papier a l'impression que personne ne l'aime. La maîtresse l'ignore quand il lève la main, personne ne lui passe le ballon en sport. Heureusement qu'il y a Fleur, sa soeur et meilleure amie, qui le comprend si bien. Un jour, Jacques apprend que sa soeur Fleur a un ami imaginaire. Il se met à son tour à s'inventer un ami imaginaire. Et si lui-même n'était pas tout à fait réel ?




Mon avis

J'avais envie de vider un peu ma Pàl au niveau des petits livres qui se lisent assez rapidement, j'ai donc sorti celui-ci un peu par hasard, et j'ai passé un très bon moment avec ce livre jeunesse.

Ici, on va suivre l'histoire du point de vue de Jacques, un garçon qui se sent un peu mis de côté car personne ne fait attention à lui sauf Fleur, sa soeur. Très vite, on se rend compte que Jacques est en fait l'ami imaginaire de Fleur, mais qu'il ne le sait absolument pas. Il va prendre les choses un peu mal lorsque les parents de Fleur vont lui parler de son ami imaginaire. Jacques ne se rend pas compte que c'est en fait de lui qu'ils parlent, et il va vouloir lui-même se créer un ami imaginaire.

Ce petit livre est vraiment très agréable à lire et il convient parfaitement à un jeune public, ou alors pour une lecture du soir. L'auteur aborde quelques thèmes important que l'on peut parfaitement bien expliquer aux enfants à l'aide de cette histoire, comme le fait d'avoir besoin de l'attention des autres, ou alors pourquoi est-ce que certains enfants ont un ami imaginaire...

Moi même j'avoue que je me suis laissée prendre au jeu et j'avais parfois envie que ce monde imaginaire puisse réellement exister, il faut dire que les différents amis imaginaires que l'on rencontre sont vraiment adorables et plein d'humour !

Le livre comporte également pas mal de petites illustrations qui viendront encore un peu plus ajouter de la vie à la lecture de cet ouvrage, et qui devraient beaucoup plaire aux enfants.


D'autres avis sur